Comprendre le fonctionnement de l’algorithme de Google (1/3)

Amis référenceurs, vous voulez comprendre comment fonctionnent les algorithmes de Google pour mieux les séduire ? Vous souhaitez percer le mystère qui règne autour du moteur de recherche le plus célèbre au monde ? Votre partenaire en algorithme prédictif Big Mama aborde  aujourd’hui un sujet qui intéressera particulièrement les acteurs du SEO, mais aussi tous ceux qui ont une présence sur le Net, et qui aimeraient bien évidemment l’accroître. A la découverte du robot le plus prisé au monde.

Un aperçu du SEO et de son algorithme

Avant de commencer l’étude approfondie de l’algorithme de Google, il est important de rappeler ce qu’est le SEO, son utilité, et comment il se construit.

Le SEO (Search Engine Optimization, appelé référencement naturel en français) est un ensemble de techniques vous permettant de remonter sur les moteurs de recherche, et notamment sur le plus calgorithme-predictifélèbre, Google. Google a établi un certain nombre de bonnes pratiques qu’il convient de maîtriser pour valoriser son site auprès de lui. Dans l’optique de scanner tous les sites en des temps records (évidemment que ce ne sont pas des humains qui vont le faire manuellement) et de leur accorder des « notes », Google va utiliser des algorithmes qui vont varier selon leur utilisation pour apprécier de la qualité d’un site. Le SEO, plus encore que toutes les autres sources de trafic, est un levier extrêmement puissant, car c’est un moyen de communication gérant des demandes « entrantes » (c’est le client lui-même qui fait sa requête, donc on peut raisonnablement penser qu’il est « chaud » : c’est la communication Pull).

Un algorithme ou des algorithmes

A l’inverse des publicités intrusives via bannières ou Facebook (qui sont Push  car c’est de la publicité « sortante »), le SEO est une technique gratuite pour qui sait le manier, mais qui demande du temps (plusieurs mois, voire années, pour se faire une place au soleil, selon le degré de concurrence qu’il existe sur ces mots-clés).

D’un point de vue technique, le SEO se construit grâce à 3 grandes actions :

algorithme-big-data– l’optimisation du site en lui-même

– la création de contenu unique, et ce, de manière régulière

– la réalisation d’opérations de netlinking (faire en sorte que le plus de sites redirigent vers le vôtre).

Ces techniques, simples à première vue, demandent toutefois des compétences en matière de développement web, de community management, et de … malice. Elles doivent tout de même répondre à des normes pour être Google Friendly : éviter de mettre trop d’ancres et de liens, ne pas submerger le texte de mots-clés, … En effet, pour contrer les petits malins désireux de duper Google en mettant en place des sites spécialement conçus pour « charmer » Google, ce dernier a mis en place des robots dédiés à pénaliser ces « nids à mots-clés » : c’est ce qu’on appelle singulièrement Google Pinguin, Google Panda, et autre Google Colibri.

HadjKhelil

Cette entrée a 0 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *