Les algo et les big datas au secours de la pub en ligne

Saturation des boîtes mail, communication standard de plus en plus gênante,  publicité de plus en plus longue sans possibilité d’arrêt (sur Youtube notamment),… le monde du web-advertising avait un sérieux besoin de coup de neuf pour son efficacité. Ce ROI dont on parle tant n’a pas encore donné totalement satisfaction, et il lui fallait ce petit truc qui allait le booster, un peu comme quand Popeye prenait sa boîte d’épinards et reprenait du poil de la bête. Trêve de blabla, on attaque à bras le corps (comme Popeye) notre article sur les algorithmes et les datas, venus au secours de la pub en ligne. Clic droit et enregistrez cela dans votre mémoire, ça peut vous servir.

prestataire big datas

Les datas et le Display, forcément bon pour l’annonceur

Grâce aux algos et aux données recueillies ici et là par les sites web (cookies et autres), le Display a pu avoir une seconde jeunesse, pour pouvoir cibler au mieux et en des temps records les besoins des internautes. Avec cet ensemble de données immenses disponibles sur le Web, les sites pourront affiner de manière exceptionnelle les profils de clients. Puisqu’avec des simples cookies, l’information, bien qu’intéressante, n’était plus suffisante. Peut-on se contenter d’une seule variable lorsque l’on connaît la complexité de l’être humain, et qui plus est dans un univers comme le web ? Et avec les évolutions extrêmement rapides des acteurs, ces informations seront-elles toujours d’actualité en T+1 ou T+2 ? C’est justement sur ce deuxième paramètre que le real-time marketing, bien aidé par des algo ultra-puissants, va agir. Amazon, qu’on aime ou pas, grappille des données issues de Google, Facebook, Yahoo Actualités, Le Figaro, etc… bref, de partout ou presque, pour obtenir un maximum d’informations sur vous, et vous proposer ce qu’il vous faut, au bon moment, de manière pertinente et optimisée.

algorithme big datas

Datas, pub en ligne et outils support

Côté support (comprenez-vous les fournisseurs d’outils publicitaire en tous genres), on a bien compris cette révolution, et on s’y adapte joyeusement, pour inciter les annonceurs à se lâcher (en termes de budget bien sûr). En effet, en intégrant dans ses propres robots des algorithmes capables de favoriser le clic et la conversion à travers un ciblage très pointu, on mâche le travail pour rendre le client heureux. A l’heure du marketing à la performance, c’était juste indispensable. Pour mieux comprendre, prenons l’exemple du célèbre Google Adwords : en dotant ses outils d’algo capables d’agréger de très nombreuses données et de les optimiser en fonction de chaque type d’internaute, on comprend bien que le taux de clics va s’améliorer, puisqu’on connaîtra parfaitement les goûts de ce visiteur. On affichera ce qu’il faut à qui il faut. Ce dernier trouve ce qu’il veut, l’annonceur voit ses statistiques augmenter, et Adwords est ravi. Des milliards de Chiffre d’Affaires par année, ça aide forcément.

big datas algorithme

HadjKhelil

Cette entrée a 0 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *